Actualités gaies.

 

Ecrire à l'association

Nous contacter ici

Commander

Tous les numéros de Masques sont épuisés sauf les N°5 N°24 et 25/26

Sont diponibles les albums Cocteau et Colette et Le rapport gai ainsi que

Premier Amour

*2024*

 

*Juin :

Nous sommes heureux de rendre hommage à Jean Pierre Meyer-Genton, le fondateur des Mots à la bouche, par la contribution de son compagnon Walter Paluch.

 

La Bibliothèque de la Part-Dieu recevra samedi 1 juin 2024 à 15 heures l’auteur gay de bande dessinée Fabrice Neaud, connu et reconnu pour son travail graphique et autobiographique remarquable. Il vient de sortir son dernier opus aux éditions Delcourt


Parution d'une pièce inédite de Copi  "Lamento pour un ange" traduit par Laurey Braguier et Thibaud Croisy. Editions, notes et postfaces par Thibaud Croisy. Christian Bourgois Editeur.

 

De la même façon, nous saluons le travail d’éditrice de Nicole Canet : sa librairie au N° 1 rue Chabanais est ouverte du mardi au samedi de 15 à 19 heures.

Sortie d'un nouveau livre : Wilhelm von Plüschow Photographies 1879-1914
Portraits et Nus masculins.


Signalons aussi que La librairie gaies Mots à la bouche, 37 rue Saint Ambroise Paris 11ème, organise des nombreux débats : voir sur le site motsbouche.com
Et qu’à Nice la librairie VIGNA 3 rue Delille vous attend. L’exposition consacrée à Monique Wittig se terminera bientôt !

 

Enfin, sur le site Masques, rubrique Actualités du site paraitra très bientôt une évocation de Jean Pierre Meyer-Genton, le fondateur de la librairie Les Mots à la bouche, à l’époque, 35 rue Simard 18ème, pour l’essentiel écrite par son compagnon Walter Paluch.

 

Un peu partout en France, des Marches des fiertés en France
1 juin : Blois, Bordeaux,  Cherbourg
8 juin : Lyon, Nantes, Toulouse
15 juin : Lille, Montpellier, Strasbourg
29 juin : paris

 

Mai :

 Publication de la traduction anglaise du roman de Copi, Le Bal des folles , sous le titre The Queens'Ball . Traduit par Kit Schluter. Postface et notes de Thibaud Croisy, traduites par Olivia Baes. Inpatient Press (New-York).

 

"Marqués à vie" : sur les traces des condamnés pour homosexualité entre 1942 et 1982 en France. A lire sur le site de l’Humanité à partir du 26 avril.

Michel Chomarat ne fut évidemment pas la seule victime des lois homophobes de Vichy.


A Marseille, les gais sont de nouveau écartés de la cérémonie d’hommage aux

victimes de la déportation ; Avec un "argument" étonnant : étant gais, ils n’ont

pas de famille… Nous avons conquis en 2010 après des années d’exclusion, d’être intégré-es à la cérémonie officielle. C’était une avancée.

 

Depuis cette date les choses sont restées en l’état : les différentes déportations sont oubliées et les homosexuel-les ne sont pas intégrés à la gerbe commune.
Cette situation ne nous satisfait pas.

*Nous demandons la reconnaissance de toutes les catégories de déportés à

travers la visualisation des triangles de couleur et de l’étoile jaune

*Ainsi que l’intégration de la « gerbe des homosexuel-les » à la Gerbe Commune

 

Notre ami Daniel de Bordeaux nous informe que l’adresse du site internet a changé.


La REPRISE de TETU ! Une très bonne nouvelle : SOS homophobie et la Fondation

Le Refuge reprendraient la parution de Têtu. Le magazine Têtu, média français

dédié aux questions LGBT+ dont le propriétaire avait demandé en octobre le

placement en redressement judiciaire, est repris conjointement par la

fondation Le Refuge et le groupe SOS, selon un communiqué publié vendredi.

Leur offre de reprise a été validée par le tribunal de commerce de Paris, ont-ils

précisé. Fondé il y a 28 ans, Têtu avait été relancé en 2018 par un groupe d’investisseurs mené par Albin Serviant.


"Le pilotage du magazine sera désormais assuré "par une société à mission", ont annoncé les associations repreneuses, assurant que celle-ci "préservera l’identité

et l’indépendance éditoriale du magazine, tout en poursuivant la diversification

des activités" du titre.

 

"Cette union consacre la sanctuarisation d’un média essentiel pour la promotion

des droits et la représentation des personnes LGTB+", indique le communiqué, 

"en ces temps marqués par le repli sur soi, la peur d’autrui et la hausse des discriminations".
La rédaction devrait demeurer intacte, les deux associations ayant dit vouloir conserver l’équipe du magazine au complet. Une proposition de loi LR inquiétante

sur la TRANSIDENTITE…

"Si ce n’est pas le retour des thérapies de conversion, ça y ressemble fortement

en tout cas" : des associations LGBT+ accusent les sénateurs Les Républicains (LR)

de vouloir réintroduire ces pratiques illégales depuis 2022 en France, une intention récusée par la droite.

Dans le collimateur des associations, l’article 3 d’une proposition de loi "visant à encadrer les pratiques médicales mises en oeuvre dans la prise en charge de

mineurs en questionnement de genre" et déposée le 19 mars par des sénateurs

LR au Sénat.

 

Cet article prévoit la mise en place d’une stratégie nationale pour la

pédopsychiatrie : une stratégie pour que chaque enfant ou adolescent concerné

puisse bénéficier dans les meilleurs délais "des moyens lui permettant de

retrouver un état de bien-être psychique contribuant à l’épanouissement de son développement, et des soins psychiques nécessaires".
Cette stratégie, peut-on encore lire, doit "garantir à chaque enfant ou adolescent

en souffrance psychique d’être soigné au sein de son lieu de vie ou de son lieu de soins".

Des mesures et une formulation qui suscitent indignation et inquiétudes au sein

de la communauté LGBT+. Une pétition lancée à l’initiative du compte Instagram

“Le Coin des LGBT+” comptait quelques jours après sa mise en ligne plus de

37.000 signatures.

 

"On est quelque part dans les thérapies de conversion", estime auprès de l’AFP

Maxime Haes, de l’association Stop Homophobie. "Parler de soins contribue à faire passer la transidentité pour une maladie et une pathologie".
"Nier l’identité d’une personne pour ce qu’elle est, c’est justement l’intimer à être

autre chose. C’est bien l’enjeu des thérapies de conversion", renchérit Véronique Godet, co-présidente et porte-parole de SOS Homophobie. "Comment peut-on

nier la conscience d’un être ? On est très très choqués, c’est d’une énorme

violence".
Avec cette proposition de loi, "la transidentité est ramenée dans le champ des

maladies mentales", dénonce le collectif Grandir Trans, à l’initiative d’une tribune publiée dans Libération le 15 avril. Ses 400 signataires dénoncent un

détournement de "l’interdiction des thérapies de conversion".

 

*Avril :

EN FRANCE :

Dans Le Monde diplomatique d'avril, Jean Stern revient sur les

"Manifestes queer". Récit graphique imaginé par Antoine Idier et Pochep, ainsi que d'autres textes...


6 mars : Vote unanime des parlementaires de la proposition de loi visant à reconnaître et à réparer les préjudices subis par les gais de 1942 à 1982.Ecouter sur Têtu les explications de Régis Schlagdenhauffen, Maître de conférence à l’EHESS.


Jusqu’au 20 avril : Exposition Jean Daniel Cadinot chez Nicole CANET 

« Au bonheur du jour » 1 rue Chabanais Paris 2ème.


Les Rencontres des MOTS A LA BOUCHE 37 rue Saint Ambroise 11ème
Voir sur le site internet les 3,5,6,10,12,17,18 avril à 19 heures.


27 mars : Sortie du film de Teddy Lussi-Modeste «Pas de vagues».

Les difficultés d’être professeur et gai.


1er mai : Alain Sanzio est interviewé, avec Mathias Quéré, sur Masques par Mathieu Foucher à 17 heures dans l’émission LSD sur France culture.

 

DANS LE MONDE :
Autriche :1er février Annulation et réparations pour les gais condamnés


Italie : Un général italien suspendu après la publication d’un pamphlet réactionnaire et homophobe !


Victoire pour les familles homoparentales


Grèce : Le 1er mariage gai, autorisé par la loi du 16 février s’est déroulé le 5 mars sous protection policière.


Russie : elle ajoute le mouvement international LGBT à la liste des mouvements terroristes et extrémistes !

 

*Mars :

 Le discours du député André Kerbrat au sujet des victimes de la répression anti homo en France


Mémorial de la Déportation Homosexuelle                    
c/o CGL Paris 63 rue Beaubourg 75003 Paris
mdhcontact arobase yahoo.fr
Cette année, nous participerons aux cérémonies du Souvenir de la déportation de la fin avril avec le souci de déposer la gerbe des homosexuel-les, à défaut de participer à une gerbe commune, et de nous assurer que les différents triangles concernant les déportations soient représentés aux côtés des monuments.

 

Le président américain Joe Biden a dit avoir « le coeur brisé » par la mort de Nex Benedict, adolescent.e non-binaire qui s'est suicidé.e au lendemain d'une bagarre avec trois autres élèves. Têtu le 6 mars.

LGBT+ et réfugié.e.s, la double peine.

Le 19 mars à 18h30, en salle des fêtes de la Mairie du 18e arrondissement de Paris

 

Les Tragédiens de Jean Desbordes
Lecture – spectacle d’après son roman par Olivier Charneux. Durée : 1h10
Mardi 19 mars – 19h15
Dimanche 24 mars – 16h15
Bar Au Soleil de la Butte 32 Rue Muller 75018 Paris
Entrée libre (consommation obligatoire, grignotage possible)
Réservation souhaitée : oliviercharneux25arobasegmail.com
Olivier Charneux est l’auteur du « Glorieux et le Maudit, Jean Cocteau – Jean Desbordes : deux destins » (Seuil).
« Joie profonde de découvrir un écrivain hors norme. Je souhaite vivement qu'on connaisse Jean Desbordes. » Annie Ernaux, prix Nobel.
À l’occasion des 80 ans de la disparition de Jean Desbordes (écrivain, résistant, amant de Cocteau).
« Les Tragédiens » (roman, Grasset 1931) : l’amour d’un fils pour sa mère…
Une production de la compagnie Tomorrow quoi
Conception graphique et typo Atelier baldinger•vu-huu

 

A la librairie Les Mots à  la bouche, les rencontres de mars et les nouvelles parutions.

 

Du mercredi 28 février au samedi 20 avril 2024 nouvelle exposition
Jean Daniel CADINOT (1944-2008).
Une soixantaine de photographies-VINTAGE années 1973/1980.

Du 1er au 29 février, Une autre expo J D Cadinot Vernissage le mercredi 7 février à 19h00. L'exposition est à voir pendant les horaires d'ouverture du Centre LGBT, 63 rue Beaubourg Paris 3ème.

 

NOUVELLES PARUTIONS :
Notre ami, Dominique Fernandez, qui participa au N° 1 de Masques, publie « Un jeune homme simple » chez Grasset. La découverte, par un jeune auvergnat, de la capitale et d’un monde dont il ne soupçonnait même pas l’existence…

 

Un nouveau livre de Philippe Besson « Un soir d’été » chez Jullliard :l’auteur évoque un drame vécu à l’ile de Ré dans le milieu des années 80.

 

Tom Crewe jeune journaliste à la London  Review of Books, publie un premier roman « La vie nouvelle » chez Christian Bourgois. Il y raconte les premières tentatives pour tenter de faire abroger la loi criminalisant l’homosexualité après la condamnation d’Oscar Wilde.

 

Rappel : Les éditions Hors Champ ont publié en février un album de Jean Daniel Cadinot.

 

« Foucault à Varsovie » de Remigiusz Ryzinski, publié début février aux éditions Globe, est une enquête sur ce passage mal connu de la vie de l'auteur de «Surveiller et punir ». Le jeune philosophe fut lors de son séjour dans la Pologne communiste, sous la surveillance des services de renseignement en raison de son homosexualité.

 

A travers son très beau témoignage dans « Papillon » Editions City, l'artiste et militante trans Louïz évoque les moments marquants de son parcours, de sa carrière artistique et de ses engagements. Interview dans Têtu du 14 février 24.

 

DANS L’ACTUALITE :
Le 9 février décès de Robert Badinter. Connu pour son combat contre la peine de mort, Robert Badinter a également joué un « rôle décisif » pour la dépénalisation de l’homosexualité en France, soulignent militant·es LGBT+ et spécialistes, qui rendent hommage à cette figure clé, disparue à 95 ans.

 

Le 20 décembre 1981, l’Assemblée nationale examine en première lecture un texte visant à abroger une loi remontant au régime de Vichy, qui établit un âge spécifique de consentement pour les relations homosexuelles.

 

Paris – Le 23 février 2024. La marche des fiertés de Paris se déroulera le 29 juin 2024. Résolument tournée vers l’inclusion et la visibilité de tou·te·s tout en assurant la protection de chacun·e, cette édition sera l’occasion, à nouveau, de militer pour les droits des personnes LGBTQIA+.

 

Le 6 mars, l’Assemblée nationale examinera en séance plénière la proposition de loi portant réparation des personnes condamnées pour homosexualité entre 1945 et 1982 adoptée par le Sénat le 22 novembre.  Au moment où le texte est examiné par la Commission des lois, les associations membres de la Fédération LGBTI+ s’opposent à un vote conforme du texte adopté par le Sénat. Les militants demandent aux députés d’en améliorer la teneur. Proposée par le sénateur Hussein Bourgi, la version initiale du texte était beaucoup plus ambitieuse que la version finalement adoptée par la haute assemblée, qualifiée de « version au rabais » par les militants LGBT+.

 

En amont des discussions qui auront lieu début mars à l'Assemblée nationale concernant la réparation de la répression de l'homosexualité, Antoine Idier viens de publier : "Un Wolfgang Lauinger français ? Répression de l’homosexualité et réparations refusées".
Il y recense une quinzaine de cas de condamnations pour homosexualité qui, en l'état de la rédaction de la proposition de loi, seront automatiquement exclus et ne donneront pas droit à réparation. En Allemagne, un problème identique s'était posé suite à l'adoption de la loi de réparation en 2017, qui avait dû être corrigée en 2019 suite à des scandales nés de refus d'indemnisation (notamment le cas du militant Wolfgang Lauinger).

 

La Grèce a dit "oui" au mariage homosexuel et l'adoption d'enfants par des couples de même sexe, une réforme sociétale majeure portée par la majorité conservatrice malgré l'opposition farouche de l'influente Eglise orthodoxe.

 

Interview long format avec Alain Parmentier, policier et militant LGBT.

En 2001, partant du constat qu'il y avait trop de discrimination dans la police, Alain Parmentier a confondé Flag. Aujourd'hui, il a pour mission de former tous les délégués d'Alliance Police nationale, classé (très) à droite dans le paysage syndical. Interview dans Têtu 14 février.

 

Exposition Simone VEIL aux Archives nationales, Hôtel de Soubise, 60 rue des Francs Bourgeois du 8 mars au 3 septembre.

 

 

*Appel à témoignage.

Victimes ou témoins de la répression de l’homosexualité
en France au 20ème siècle : témoignez !

 

*Thomas Vampouille, directeur de la rédaction de Têtu nous signale qu'il a consacré un article au sujet.

 

*Février :

Un Wolfgang Lauinger français ?

Répression de l’homosexualité et réparations refusées !
En amont des discussions qui auront lieu début mars à l'Assemblée nationale concernant la réparation de la répression de l'homosexualité, Antoine Idier vient de réaliser et de publier un état des lieux : Un Wolfgang Lauinger français ?

"Répression de l’homosexualité et réparations refusées" .
Il y recense une quinzaine de cas de condamnations pour homosexualité qui, en l'état de la rédaction de la proposition de loi, seront automatiquement exclus et ne donneront pas droit à réparation. En Allemagne, un problème identique s'était posé suite à l'adoption de la loi de réparation en 2017, qui avait dû être corrigée en 2019 suite à des scandales nés de refus d'indemnisation (notamment le cas du militant Wolfgang Lauinger).

 

Masques suscite toujours l’intérêt : à la mi-janvier, je suis sollicité  par trois demandeurs : Deux étudiants en master, de l’université Paul Valéry à Montpellier et de l’ENS de Paris et un journaliste de radio France ! Voilà un bon début d’année…


Une mauvaise nouvelle : la disparition, le 25 janvier, de Frédéric Edelmann, qui fut, entre autres un des fondateur d’AIDES avec Daniel Defert, puis d’Arcat-Sida. Il collabora aussi au journal Le Monde.


Les Editions HORS CHAMP publient le 7 février un album de Jean-Daniel Cadinot. Vernissage le 7 février au centre LGBT, 63 rue Beaubourg.
Les éditions  EROSONYX publient un inédit du cinéaste Philippe VALOIS « Les Epreuves 1987-1997 » accompagné du DVD du film Dissidence. (25 euros). www.erosonyx.com


Fayard publie « Sortir du placard, LGBT en politique »  de Sonia Tir. Lisez le long entretien sur Komitid du 23 janvier. Cy Lecerf Maulpoix publie « Un manifeste gai » de Carl Wittman (1943-1986) aux Editions du Commun .

Enfin nous avons reçu de Cologne le dernier ouvrage de Christos Mortzos : « Lieux de rechange » (2023).


Sur le site KOMITID en date du 31 décembre une passionnante interview croisée d’Antoine Idier et Pochep à propos de leur ouvrage « Résistance queer, une histoire des cultures LGBTQ+  »  La Découverte.


Etats-Unis : l'auteur de la tuerie dans le Club Q de Colorado Springs inculpé pour crime homophobe.
L'auteur d'une tuerie dans une boîte de nuit LGBT+ de l'ouest des Etats-Unis a été inculpé pour crime homophobe, a annoncé mardi 16 janvier le parquet fédéral, plus d'un an après les faits et alors qu'il purge déjà une peine de prison à vie pour ces meurtres.
La diplomatie américaine a vivement critiqué vendredi 5 janvier la diatribe contre l’homosexualité du président burundais Evariste Ndayishimiye fin décembre. Le président burundais avait ce jour-là jugé le “mariage homosexuel” comme une « pratique abominable », appelant à « lapider » les couples de même sexe car ils ont « choisi le diable » et attirent la « malédiction » divine.


Grèce : Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé mercredi 10 janvier vouloir légaliser le mariage pour tous-tes et accorder le droit à l'adoption aux couples de même sexe. L’église orthodoxe s’y oppose toujours !


France : Le maire d'un village du Jura, Eclans-Nenon, 400 habitants, est pour la deuxième fois la cible de tags homophobes depuis Noël.


France : L’entrée au gouvernement de Catherine Vautrin, figure de droite qui avait voté contre le mariage pour tous en 2013, est un « mauvais signal » pour la défense des droits des personnes LGBT, ont réagi jeudi des associations qui ont exprimé leurs « vives inquiétudes ».


France : Un enquête a été ouverte à l’encontre du lycée Stanislas à l'automne 2023 notamment pour injure publique en raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre…

 

 

*Janvier :

Belle année 2023 en matière de livres avec :
Le Prix FEMINA des lycées à ERIC CHACOURT pour CE QUE JE SAIS DE TOI aux

Editions Philippe Rey.

 

Au Caire, dans les années 80, la vie rangée de Tarek, médecin comme son père, est bouleversée par sa rencontre avec le jeune Ali. Il lui faudra quitter l’Egypte pour le Québec.


Le Prix du ROMAN GAI  à ROBIN JOSSERAND pour PRELUDE A SON ABSENCE au

Mercure de France. Le narrateur, la trentaine, bibliothécaire va quitter ses livres pour tenter de suivre le jeune Sven, jusqu’à l’ile de Groix…


Une page entière dans Le Monde des livres consacrée à LA VIE NOUVELLE de

TOM CREW chez Christian Bourgois. "Chaque page est ainsi un feu d’artifice de jouissances de toutes sortes" écrit Florence Noiville. (Le Monde du 22 décembre)


Enfin, un premier roman, chez Gallimard de BASILE MULCIBA "HORS SAISON"     Deux hommes se retrouvent isolés dans un chalet, Yann un étudiant et Hans, plus âgé dirige un vieil hôtel. Faute de neige, ils sont seuls…


A signaler au CINEMA : SERGENT MAJOR EISMAYER de DAVID WAGNER; Le sergent major, instructeur redouté doit faire face à un appelé ouvertement gai. Une relation inattendue va naître…


Le 30 novembre, la cours suprême russe a banni "le mouvement international LGBT". Cela permettra des poursuites judiciaires contre les intéressé/es.


Le 9 décembre, ouverture du premier centre gai à Marseille à proximité du vieux port. La municipalité a financé ce centre à hauteur de 111 000 €uros sur 2 ans.


Le 12 décembre la CEDH (cour européenne des droits de l’homme) a condamné la Pologne pour "violation du droit au respect de la vie privée" à cause de l’absence de cadre juridique assurant "une reconnaissance et une protection" des couples de même sexe. Elle a rappelé à ce propos que les états membres sont "tenus d’offrir un cadre juridique permettant aux personnes de même sexe de bénéficier d’une reconnaissance et d’une protection adéquates de leurs relations de couple", par le mariage ou une autre forme d’union.


Le 14 décembre, les Eurodéputés ont voté une proposition visant à garantir que tout pays de l’UE reconnaisse les droits de filiation accordés par un autre Etat membre.


Le 26 décembre le 1er ministre de la Thaïlande a donné son accord à l’examen par le Parlement d’une loi légalisant le mariage entre personnes du même sexe.


 

 

 

Actualités du site

Nous contacter ici

www.revuemasques.fr